13 décembre 2012 - Visite du château de Versailles et Concert à la Chapelle Royale

Direction Versailles en car, jeudi 13 décembre. Nous arrivons plus tôt que prévu ce qui nous permet d’avoir un avant-goût des jardins et de pouvoir admirer les façades somptueuses du château, même s’il fait très froid.

Nous nous installons ensuite dans une petite salle à la décoration surprenante en attendant que le conférencier vienne nous chercher.

La visite débute à la Chapelle royale. L’orgue, gigantesque, couvre la voix de notre guide mais nous parvenons néanmoins  à capter différentes informations et sommes éblouis par le lieu.

Nous pénétrons ensuite dans l’enceinte du château et parcourons différentes antichambres  avant d’accéder à la chambre du roi. Plus nous nous rapprochons, plus la décoration des pièces est belle et luxueuse, les murs ornés à la feuille d’or. Une pièce servait pour le souper du roi puis la nuit de chambre pour les gardes, une autre où sont disposés de grands paravents se nommait « l’antichambre de l’œil de bœuf »… Enfin, la chambre du roi avec un en son centre un lit à baldaquin, six sièges de chaque côté dont un fauteuil pour le roi et la reine et cinq tabourets pliants. Le lit du roi est séparé du reste de la pièce par une barrière marquant ainsi la limite entre lui et les autres hommes. Au dessus du lit du roi, se trouve une allégorie de la France qui veille sur son sommeil. Les couvertures, les rideaux sont cramoisis et tissés de fils d’or et d’argent. Quelle magnificence ! La salle contigüe servait de salle de conseil ; le roi  y prenait les décisions politiques.

Et puis la Galerie des Glaces, rutilante, scintillante avec ses lustres à pampilles, ses miroirs de facture française et ses sculptures dont une qui avait plus de 2000 ans et qui provenait de Libye. A l’emplacement de la Galerie des Glaces se trouvait auparavant une terrasse.

Nous avons assisté ensuite à un concert à la chapelle royale. On nous avait réservé de très bonnes places. Nous étions assis aux premiers rangs.  Le concert a débuté avec des pièces pour orgue. Ensuite, il y a eu un duo clavecin et viole de gambe et puis deux sopranos ont interprété plusieurs chants. La musique était belle et pleine d’émotion.

Le concert se termine. Il fait nuit ; après quelques péripéties, nous rentrons et sommes déjà impatients de retourner à Versailles.