Le Témoignage de nos élèves

TOM, Aujourd’hui en seconde - Je me suis lancé dans l’apprentissage d’un instrument lorsque ma classe de cm2 de l’école Louis Hachette et moi sommes allés voir des musiciens du Défi d’Orphée jouer et nous présenter leurs instruments. C’est à ce moment que j’ai décidé de faire du cor d’harmonie. Après un premier entretien avec le professeur de cor, celui-ci me dit que le Défi d’Orphée peut me prêter un instrument gratuitement. Il m’a aussi parlé de la CHAM et c’est comme ça que j’ai rejoint cette grande famille… J’ai adoré toutes ces années.

LOUISE, aujourd’hui en seconde – Je faisais déjà du violon avant d’être au collège mais le Défi d’Orphée m’a permis d’aller à de nombreux concerts à Paris et au théâtre des Gémeaux à Sceaux et de participer à des BIM. Nous formions une véritable famille et c’est très dur de s’en séparer… Ce sont des instants inoubliables et des amis inséparables avec des profs passionnés, une super ambiance et un grand sentiment de solidarité. L’année de 5° a été pour moi une année particulièrement bien remplie avec énormément de souvenirs parce que nous devions préparer le spectacle de fin d’année ! C’était Génial !

ADRIEN, aujourd’hui Technicien du spectacle vivant, option lumière – Le Défi d’Orphée a été une belle opportunité afin d’avoir mon instrument qui m’a accompagné tout au long de mon parcours musical : Orchestres et cours à la MMD sans oublier mon expérience de 5 année à l’orchestre de la Lyre du Plessis-Robinson. Cette expérience m’a ouvert d’autres horizons et m’a amené à m’orienter vers le Lycée de Sèvres en BTMM (Brevet Technicien des Métiers de la Musique….

MELISSA, aujourd’hui : 25 ans ! - … Grace au Défi d’Orphée j’ai pu continuer à jouer de la clarinette avec un orchestre incroyable. J’ai adoré partager tous ces bons moments avec les professeurs et mes camarades de classe. Le souvenir qui m’a le plus marqué (et je m’en souviens encore) est le soir du dernier concert en 3°, impossible chanter la chanson que nous avions préparé tellement je pleurais. Mes quatre années ont été incroyables sur le plan scolaire et musical. Je dirais à tous les jeunes de vivre les mêmes années de collège que moi. Le Défi d’Orphée a tellement de beaux projets qu’il devrait se poursuivre au moins jusqu’au Lycée. Si mon emploi du temps me le permet, avec joie je pourrai prendre des responsabilités dans la gestion et/ou l’animation du Défi d’Orphée.

GABRIEL, aujourd’hui en seconde - … On découvre dès la sixième la musique en orchestre et le Soundpainting. On apprend petit à petit à bien chanter et on participe aux spectacles qui impressionnent assez, ce sont des expériences très marquantes. Au fil des années on acquiert de plus en plus d’assurance, on fait face à un vrai public et on surmonte sa timidité grâce à cela…

ELSA, aujourd’hui en seconde - … Cette aventure a changé trois choses : déjà, maintenant j’ai de vrais amis avec lesquels je parle encore (même si monsieur Beethoven est aujourd’hui à des milliers de km) ; ensuite j’ai trouvé un domaine qui m’intéresse et dans lequel je peux rester concentrée plusieurs heures ; puis, j’étais enfin heureuse d’aller à l’école …  Le plus beau et le plus récent souvenir que j’ai, c’est le soir ou j’ai dirigé  une pièce que j’avais écrite pour l’orchestre SAPHIR dans la magnifique salle de la Maison Des Arts…

AURELIE, aujourd’hui en classe de seconde - …Possédant ma propre flûte traversière, je n’ai pas eu besoin d’en emprunter une au Défi d’Orphée, mais je sais qu’il y a de nombreux instruments disponibles. Il est aussi possible d’en emprunter le temps d’une révision ou d’une réparation (et ça sauve la vie !) Mais le Défi d’Orphée ne fait pas que prêter un instrument, il nous offre aussi la possibilité d’aller voir des concerts (gratuitement) au plessis-Robinson, aux Gémeaux, à Paris ou encore à Versailles.
Ces années m’ont permis de vivre de belles expériences, découvertes, sorties, rencontres… Je pense notamment au Soundpainting avec Walter THOMSON, à la Cité de la Musique, à l’Opéra Royal de Versailles, les spectacles et concerts que nous avons donnés et les Brigades d’Interventions Musicales qui permettent d’expliquer et montrer ce que nous faisons aux enfants des classes primaires. J’ai pu découvrir beaucoup de choses, par exemple, je ne connaissais absolument pas le Soundpainting et j’en suis maintenant diplômée du premier niveau…
Et puis il y a les spectacles que nous avons montés. Je pense que mon préféré est OPUS XXI. Si je préfère celui-là, c’est parce qu’il a un regard sur l’avenir… Chaque spectacle a sa morale…
Je serais très contente d’avoir quelques responsabilités dans l’animation/gestion du Défi d’Orphée.

30 votes. Moyenne 4.30 sur 5.

Date de dernière mise à jour : 31/12/2017